Respirez un air sain

Nous sommes préoccupés par la pollution atmosphérique et environnementale. Et pourtant, l’air intérieur est en général nettement plus pollué que l’air extérieur.

La pollution de l’air intérieur inquiète et le nombre d’allergiques augmentent …

Qualité de l’air intérieur – D’ou vient la pollution Nous passons 80 à 90% de notre temps à l’intérieur des locaux. Mais que savons-nous de l’air que nous y respirons? Le constat est qu’il y fait moins bon vivre qu’à l’extérieur.

Pollution de l’air intérieur Il existe plusieurs grandes causes de pollution qui dégradent la qualité de l’air d’un logement voici les 4 principales.

LES PRODUITS CHIMIQUES On y trouve la famille des COV, pour composés organiques volatils, leur caractéristique commune étant d’être relargué dans l’air. Elle compte des substances a priori sans risques pour la santé, mais aussi des irritants, des allergènes, des composés cancérogènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction. Les COV sont émis par les produits que nous utilisons au quotidien, les matériaux, les meubles, les travaux de décoration et de bricolage ainsi que par les parfum d’intérieur et les sprays assainissants. Ces COV nous font respirer un air intérieur plus pollué que l’ai r

extérieur même si, paradoxalement, l’intérêt médiatique se focalise sur la qualité de l’air en milieu urbain. Il y a aussi la famille des aldéhydes, avec le formaldéhyde, un gaz très irritant, allergisant et plus grave, cancérogène par inhalation. C’est d’ailleurs le polluant le plus préoccupant de l’air intérieur. Malheureusement il n’est pas interdit et une multitude de produits et de matériaux en émettent. S’y ajoutent les composés organiques dits semi-volatils, que l’on trouve surtout dans les poussières et sur les meubles. Phtalates des plastiques en PVC, retardateurs de flammes des ordinateurs, des téléviseurs, pesticides des antimites, des antipoux, des colliers ou spray antipuces des chiens ou chats, des insecticides et des pulvérisateurs pour plantes d’intérieur.

LES ACARIENS Ils sont si microscopiques qu’on ne les voit pas, mais leur responsabilités est écrasante dans les allergies. Leur univers de prédilection se sont nos lits douillets. Bien au chaud, ils s’y développent et s’y régalent des particules de peaux mortes dans un microclimat idéal.

LES ANIMAUX DOMESTIQUES peuvent êtres impliqués dans les allergies, le chat plus souvent que le chien et les particules allergisantes qu’ils émettent ont la vie dure. Attention aux moquettes.

LES MOISISSURES Quand on aère pas après la douche ou le bain, quand on fait sécher le linge dans une pièce mal ventilée, l’air se charge en vapeur d’eau. Si les murs sont froids, c’est la condensation immédiate et peu à peu, l’application de moisissures. C’est l’inesthétique et malsain. Les moisissures émettent des spores qu’on inhale en respirant. Elles peuvent être allergisantes et parfois mêmes toxiques. Les gens coupent les radiateurs électriques en partant le matin, les murs se refroidissent dans la journée, dès qu’on génère de la vapeur d’eau le soir, elle condense sur les murs . Baisser la température c’est bien mais il ne faut surtout pas couper le chauffage.

“Source à partir d’articles sur des sîtes dédiés”